Outils

Mag n°0

Juin 2018

UNDA, LE QUARTIER À JOUER

 

De petites initiatives suffisent parfois à changer l’image des quartiers. C’est le pari d’Anne Dhoquois et Gaëlle Bidan qui ont créé Unda, le premier jeu de société sur les cultures urbaines. Unda est, dans le langage des quartiers populaires en Essonne, le diminutif d’underground. Convivial et amusant, Unda valorise l’image d’un univers méconnu, parfois caricaturé, en offrant un panorama de sa richesse culturelle. Les joueurs s’en approprient les codes particuliers à travers quatre univers : l’association, la rue, la maison et l’école. Le jeu, semi-coopératif, invite à la solidarité entre joueurs. Selon Anne Dhoquois, l’enjeu est aussi de favoriser une porosité entre générations — « c’est un jeu qui rassemble » — et entre territoires — car « les cultures urbaines traversent les quartiers et se diffusent dans toute la société : modes vestimentaire, langagière, musicale... » Unda se transforme en médium pour passer un message d’ouverture : « c’est par l’expérience du jeu que l’on fait bouger les lignes » revendique-t-elle. Depuis sa commercialisation en octobre 2017, Unda a déjà rencontré un vif succès auprès de publics variés : collectivités, ludothèques, grand public, entreprises et structures associatives de quartier.

 

Pour commander le jeu ou organiser une animation avec les créatrices : http://unda-game.com / jhttp://eu.unda@gmail.com

 

© ANNE DHOQUOIS

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
Articles suivants