Ici

Pantin

Mag n°2

Septembre 2015

Subtils pixels

5 Photos

©Ville de Pantin

 

C’est une page —  on a presque envie de dire, d’histoire — qui se tourne aux Courtillières… Après quatre années de travaux, le chantier de réhabilitation de l’immeuble Le Serpentin s’est achevé au début de l’été. Une invitation à la redécouverte de ce fameux grand ensemble, dont l’esprit originel a été préservé par l’agence d’architecture Renaud & Vignaud Associés. L’architecte Émile Aillaud, un des tenants du modernisme français, avait conçu autour d’un parc de quatre hectares ce long linéaire ondulé d’un seul tenant, reconnaissable à ses façades bleues et roses pâles. Aujourd’hui, 32 millions de carrés de mosaïque pixellisent subtilement l’ensemble, le long des 970 mètres du bâtiment. Deux nouvelles ouvertures, essentielles aux circulations de proximité, le traversent tandis qu’en son cœur les appartements ont été agrandis et mis aux normes.

 

 

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
5 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
5 photo(s)
3 photo(s)
4 photo(s)
6 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
3 photo(s)
4 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
Articles suivants