Ailleurs

Juin 2015

Italie

RIESI FATTI AVANTI*

2 Photos

©Agisco
 

En 2014, une petite ville de Sicile s’essaie à la démocratie participative pour réinventer son espace public majeur, la place Garibaldi. Témoignage de Giuseppe Toninelli, Membre de l’association AGISCO


Au centre de l’île, au cœur de terres arides où l’agriculture demeure le seul moteur de l’économie locale, il existe des « pousses culturelles » qui œuvrent depuis peu à changer le visage du territoire. Ce sont les quelques jeunes de Riesi – 11 600 habitants – qui ont donné vie, en mai 2012, à AGISCO (Association de Jeunes pour le Développement et la COopération). Ces jeunes de tous horizons se sont fixés un objectif : faire évoluer leur ville à partir d’un changement des mentalités. L’histoire de Riesi a été souvent marquée par le meurtre et, plus largement, la criminalité mafieuse. C’est dans ce contexte difficile qu’AGISCO – un acronyme qui signifie « j’agis » en italien – a fait ses premiers pas. Constituée de vingt fondateurs à l’origine, l’association compte maintenant une cinquantaine de membres qui participent activement à ses différentes initiatives autour du respect de l’environnement, de l’histoire de la ville, de l’égalité, de la violence faite aux femmes… Toutes ont pour fil conducteur la participation à la vie de la communauté.
 

Atelier participatif

C’est en s’inspirant de ce principe fondamental qu’AGISCO a organisé, fin 2013, « Riesi Fatti Avanti », un atelier participatif, parrainé par la municipalité, réunissant habitants et concepteurs de tous bords autour d’un projet de mobilier urbain. La place centrale de la ville, dont la rénovation venait tout juste de s’achever, n’offrait aucun aménagement – bancs, plantations, décorations – favorisant la halte et la convivialité. Aussi, trois journées durant,  quatre groupes associant étudiants, citoyens, urbanistes, designers, architectes et artistes ont planché sur la question, élaborant quatre projets distincts. Pour Domenico Pistone, vice-président d’AGISCO, « cette expérience veut faire de la place Garibaldi l’agora où se rencontrer. Rendre les citoyens protagonistes, en étant au plus proche de leurs préférences dans l’aménagement de l’espace public. L’atelier, argumente-t-il, représente un précédent fondamental pour toute autre intervention publique en ville. Le changement que nous attendons ne s’effectuera pas sans la participation active de tous les citoyens ».
 

Tous aux urnes

Pour sélectionner le projet à réaliser, AGISCO a organisé en janvier 2014 un scrutin au mode original. Le public et les membres du conseil municipal y ont participé concomitamment par un vote à la proportionnelle. 500 personnes environ se sont rendues, par temps pluvieux, au bureau de vote installé place Garibaldi. 135 autres se sont exprimées sur Facebook. Finalement, c’est la proposition « CARL » qui a été choisie. Élaboré au sein du groupe piloté par les artistes plasticiens Tina Aldisi et Leonardo Cumbo, ce projet de sculptures-mobilier met en scène dans l’espace public des œuvres représentant des jeux d’enfants traditionnels de la ville. Un an et demi après l’atelier, les travaux n’ont pas encore démarré. Si le projet demeure d’actualité, les temps administratifs – autorisations communales et de la surintendance aux monuments historiques – s’étirent en longueur. L’expérience de « Riesi Fatti Avanti » demeure tout de même, pour nous, exemplaire en termes de participation citoyenne aux choix de la communauté.

 

* En avant Riesi

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
2 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants