Agglos

Communauté urbaine d’Arras

Mag n°1

Septembre 2015

Première signature

2 Photos
ITW

Questions à Maud Magloire, chargée de projet rénovation urbaine, en charge du volet urbain du contrat de ville et Sophie Dubois, responsable du service Prévention et tranquillité publique/cohésion sociale, en charge du volet social du contrat de ville



Quelles ont été les conditions favorables à la signature du contrat de ville en début d’année ?

La politique de la Ville a toujours été portée politiquement par la communauté urbaine d’Arras. Cette philosophie nous a conduit à participer à la concertation nationale sur la politique de la Ville lancée par Marie-Hélène Bacqué et Mohamed Mechmache en 2013, puis à nous porter candidat à la préfiguration. Dans ce cadre, nous avons pu travailler très tôt au diagnostic, aux priorités d’action et ainsi construire progressivement notre projet de territoire.


Quels sont les changements apportés par le contrat de ville ?

La collaboration entre services. C’était quand même un enjeu nouveau pour nous de lier la question du développement économique au projet social et urbain des quartiers. La réforme a clairement facilité la prise en main du contexte particulier des quartiers prioritaires par nos collègues du pôle développement économique. Si hier encore ils nous suivaient dès qu’il s’agissait d’une surface commerciale ou d’une entreprise située dans un quartier, maintenant, ils portent véritablement les projets, en intégrant les spécificités inhérentes aux quartiers prioritaires de la politique de la Ville.

 

 

© C.U. d'Arras      

 

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants