Agglos

Aix-Marseille-Provence / Grand Paris

Mag n°3

Janvier 2016

New deal métropolitain

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS
En Île-de-France, le dépassement d’un portage communal, dont on a pu parfois mesurer les limites lors du PNRU, se profile à travers deux évolutions fortes de l’organisation intercommunale. Celle, d’abord, de la mise en place de la Métropole du Grand Paris, avec en son sein la création des nouveaux Établissements Publics Territoriaux (EPT) en petite couronne. Celle, ensuite, en grande couronne, de la constitution de nouveaux Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) de taille plus importante. Sur le territoire de la métropole du Grand Paris, 41ƒ quartiers d’intérêt national seront prioritairement concernés et pourront s’inscrire dans des dynamiques de développement urbain et bénéficier des opportunités de l’environnement métropolitain, tout en profitant d’une plus grande solidarité financière interterritoriale. Les protocoles de préfiguration serviront justement à consolider un partenariat efficace entre communes, nouveaux EPCI et EPT. La question de la mobilité y sera évidemment omniprésente, l’insertion des quartiers se jouant pour partie sur l’accessibilité des transports en commun, notamment le futur réseau Grand Paris express. L’ANRU a d’ailleurs signé une convention de partenariat avec la Société du Grand Paris pour encourager des réflexions d’aménagement intégrées. 17 quartiers du NPNRU sont directement concernés par une des 68 gares prévues, et 16 quartiers sont situés à proximité.

 

AIX MARSEILLE PROVENCE
La métropole Aix-Marseille-Provence naît, quant à elle, de la fusion de six EPCI préexistants. Leur périmètre, qui demeure au travers des six conseils de territoires, incarneront les lieux de gouvernance inframétropolitaine. Mais c’est bien le niveau métropolitain qui permera une reconsidération de la question de la cohésion sociale, et ce notamment pour les 20 ƒprojets éligibles au NPNRU. L’élargissement du regard apporte d’autres solutions au problème majeur des quartiers nord marseillais et favorise l’anticipation de situations à risque sur l’ensemble de la métropoleƒ: pourtour de l’Étang de Berre et centres anciens fragilisés en particulier. La plus-value métropolitaine réside dans une offre élargie d’emplois, de formations, de transports, de loisirs… à condition de lever un certain nombre de contraintes (accès inégal à la formation et à la mobilité notamment). C’est dans ce sens que la Mission interministérielle pour le projet métropolitain Aix-Marseille-Provence a formulé des propositions coproduites avec les acteurs locaux.

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants