Agence

DOSSIER SPÉCIAL PIA

Mag n°7

Avril 2017

Innovation et renouvellement urbain

 

Innover, au service de la qualité de vie dans les quartiers
 

L’innovation est un processus d’émergence de nouvelles pratiques, de solutions qui peuvent être techniques et technologiques mais aussi méthodologiques et organisationnelles, dans lequel la logique d’excellence se couple à celle de rupture. Cette nouvelle façon de faire, appliquée au cadre urbain, permet d’envisager des solutions et modalités de conduite des projets pour améliorer la production et le renouvellement urbains, puis la gestion et l’exploitation de la ville.
En tant que processus, l’innovation répond à des étapes-clés, dont celle de l’expérimentation. Phase essentielle, elle permet de tester la solution sur un périmètre restreint, pour vérifier sa fonctionnalité, sa viabilité et son adéquation avec les besoins et comportements des habitants, avant d’envisager son déploiement à plus grande échelle. Kim Chiusano, chargée de mission innovation à l’ANRU, rappelle que « l’innovation n’est pas une fin en soi et doit être conçue comme un levier d’amélioration de la qualité de vie dans les quartiers. Pour atteindre cet objectif, les solutions innovantes doivent être testées avant d’être déployées, la phase d’expérimentation permettant de s’assurer que l’innovation répond effectivement aux besoins et aux usages actuels ou futurs. Le PIA Ville Durable et Solidaire accompagne ainsi l’émergence d’ innovation environnementale, sociale ou de services, mais aussi organisationnelle et liée aux modèles économiques et juridiques. Cela s’opère en articulation avec le NPNRU, c’est-à-dire là où l’intervention sur le cadre urbain est déjà engagée et se voit enrichie par une démarche d’innovation spécifique. Le PIA finance alors les surcoûts de la démarche liée à l’innovation et la " prise de risque " qui lui est liée ».

 

L’EXEMPLE DU DESIGN THINKING AU VAL FOURRÉ

L’une des clés de l’innovation dans le renouvellement urbain est la prise en compte du contexte et des usagers. Cette dimension a été largement intégrée par la commune de Mantes-la-Jolie et la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO), lauréates de l’AMI du PIA Ville Durable et Solidaire, pour leur projet autour du cycle de l’eau. Ce projet se distingue notamment par son partenariat avec l’École des Ingénieurs de la Ville de Paris, dont 11 élèves ont réalisé une étude approfondie pour cerner au mieux les usages de l’eau par les habitants du Val Fourré. Au moyen du design thinking, méthodologie qui s’appuie sur la co-créativité avec les utilisateurs finaux, de nombreux entretiens ont été menés, et d’autres méthodes non conventionnelles ont été employées : certains habitants ont par exemple été équipés de caméras pour filmer leur quotidien et réaliser une vidéo participative. Très bien accueillie par la population du quartier, cette méthode a permis de mettre en lumière des besoins et d’échafauder des pistes de réponses, notamment autour de la consommation en eau des foyers ou encore de l’amélioration des espaces publics.

 

 

 

©B.Grimbert

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
13 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
Articles suivants