Agence

DOSSIER SPÉCIAL PIA / INNOVATION ET RENOUVELLEMENT URBAIN

Mag n°7

Avril 2017

Innovation : les nouveaux acteurs

Notamment depuis la création de l’ANRU en 2003, le renouvellement urbain a contribué à la structuration de partenariats solides entre les acteurs engagés en faveur des quartiers : collectivités, organismes HLM, aménageurs, promoteurs, urbanistes... L’engagement de démarches d’innovation et d’excellence, qui visent à enrichir les projets de renouvellement urbain et à réhausser leur niveau d’ambition, suscite un élargissement de ces partenariats à de nouveaux acteurs. « Pour concrétiser la ville durable et l’innovation, le croisement des compétences et des approches s’impose » explique Kim Chiusano, chargée de mission Innovation et Excellence environnementale. «  Pour élargir le champ des possibles et faire émerger des solutions nouvelles, il faut mobiliser un tour de table élargi ».  

 

Premiers acteurs identifiés dans cette nouvelle perspective : les acteurs privés, qu’il s’agisse des startups ou des PME, mais aussi des grands groupes qui investissent dans l’innovation, la recherche et le développement. Autres acteurs susceptibles d’apporter leur savoir-faire au service de l’émergence de l’innovation, les structures fédératrices des acteurs de l’innovation : incubateurs et accélérateurs de startups ou de structures de l’économie sociale et solidaire, pôles de compétitivité... Dernier pilier de ce partenariat élargi, les acteurs du monde de la recherche et de la formation.

 

Outre ses réflexions sur les montages contractuels qui peuvent permettre de sécuriser les partenariats public-privé au service de projets urbains durables et innovants, l’ANRU travaille donc à identifier ces nouveaux partenaires, autant qu’à favoriser leurs mise en relation et leurs échanges avec les acteurs traditionnels du renouvellement urbain dans le cadre de leurs projets. L’ANRU a ainsi organisé une journée de rencontres le 14 mars dernier entre structures de l’innovation urbaine et sociale et territoires en renouvellement urbain. « L’enjeu, souligne Kim Chiusano, c’est de faire connaître aux collectivités les solutions innovantes qui existent et les acteurs qui les portent, avec l’idée qu’ils pourront faire progresser les projets de renouvellement urbain en termes d’innovation ! ».

 

Saint-Etienne

Le projet « E-Declic » : mobiliser les acteurs privés par le numérique

L’ANRU accompagne dans le cadre du PIA « Ville durable et solidaire » un projet de plateforme numérique porté par la Ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole à l’échelle du quartier Tarentaize Beaubrun Couriot et mis en œuvre de manière étroite avec le groupe Suez. La démarche consiste à mobiliser l’outil numérique pour améliorer le cadre de vie des habitants par une gestion du quartier optimisée, le développement de nouveaux services aux habitants, et par là même pour contribuer au dynamisme et à l’attractivité du quartier stéphanois en rénovation urbaine.

Ce projet, co-construit avec un opérateur privé porteur d’une solution technologique innovante qui doit répondre aux besoins et aux spécificités d’un territoire, invite à repenser les modalités de partenariats avec de nouveaux acteurs qu’il s’agit d’intégrer dès la phase de conception des projets. Outre Suez, la Ville et la Communauté urbaine travaillent en lien étroit avec Philips, la Cité du Design mais aussi l’Ecole des Mines, dans le cadre de groupes de travail multipartenaires thématiques.

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
13 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
Articles suivants