Outils

Calais / Marseille

Mag n°9

Novembre 2017

FONDS DE CO-INVESTISSEMENT ANRU : DU NORD AU SUD

 

Les premiers projets bénéficiant du Fonds de co-investissement de l’ANRU sont désormais sur les rails. Lancé en 2016, ce dispositif incite à l’investissement mixte dans les quartiers par l’engagement de fonds propres de l’Agence aux côtés d’opérateurs privés.

 

Le Fonds de co-investissement de l’ANRU, créé pour mettre en oeuvre l’axe 2 du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) « Ville durable et solidaire », a identifié à ce jour près de 120 projets répartis dans toute la France. L’instruction de ces dossiers est en cours à des stades d’avancement très différents et trois premières opérations ont été conclues entre mai et octobre. « Elles répondent au double critère d’éligibilité du PIA, détaille Fabrice Amic, directeur des acquisitions et de la gestion d'actifs du Fonds de co-investissement ANRU : elles sont situées dans des quartiers de la politique de la Ville, ou à proximité immédiate, contribuant à la diversification fonctionnelle et à la restauration de l’attractivité ; elles sont réalisées en co-investissement avec des opérateurs privés dans le respect de la notion d’investisseur d’intérêt général avisé ».

 

 

OPÉRATIONS PIONNIÈRES
À Calais, quartier Fort Nieulay - Cailloux - Saint-Pierre, le Fonds de co-investissement participe à la création de la résidence services seniors « Le Fil de Soie ». Bâtie sur une ancienne friche industrielle pour contribuer au renouveau du quartier, elle comprendra 115 appartements sur 6 300 m² environ et 800 m² d’espaces communs. La résidence a été achetée en VEFA au promoteur Nexity et sera exploitée, à compter de sa livraison au deuxième trimestre 2019 (la première pierre a été posée le 20 octobre), par Domitys, leader du marché. Elle a été acquise pour 15 M€ environ par une SCI composée de JMF Conseil (holding regroupant certains actionnaires de Domitys), comme actionnaire majoritaire (55%), de la Caisse des Dépôts (22,5%) et de l’ANRU (22,5%). Le Fonds est également intervenu à Marseille, dans le secteur Centre-Ville - Canet - Arnavaux - Jean Jaurès. Il s’agit d’une opération d’environ 2 800 m² de bureaux en blanc, c’est-à-dire sans utilisateur final pré-identifié. Ces locaux, situés dans un immeuble emblématique, Le Castel, qui fait actuellement l’objet d’une réhabilitation lourde (livraison prévue fin 2018), permettront l’implantation de nouvelles activités économiques dans le quartier. Cet investissement de près de 11 M€ a été réalisé par une société composée d’un OPCI* de Groupama Gan REIM (70 %), de la Caisse des Dépôts (15%) et de l’ANRU (15%). Et ce n’est qu’un début : d’autres opérations vont suivre très prochainement. Corinne Bertone, directrice du Fonds de co-investissement de l'ANRU, confirme que son équipe travaille actuellement sur un troisième projet concernant une opération mixte, commerce et bureaux. « À elles seules, relève-t-elle, ces opérations pionnières illustrent la manière dont la recherche d’un impact positif systématique sur les quartiers prioritaires et leurs habitants peut prendre la forme d’opérations très différentes en termes de taille, de typologie, de nature des co-investisseurs… ».

* Organisme de placement collectif immobilier

 

 

Photos :

1 - vue du projet marseillais / ©Views Multimedia

2- vue du site marseillais / ©Fabrice Amic - ANRU

3 - vue du projet calaisien / ©Kreaction (illustration non contractuelle)

4 - vue du site calaisien / ©Mélanie Laheye - Ville de Calais

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
Articles suivants