Ailleurs

Urbanisme / Hors-Série Urbact

Mag n°13

Mai 2019

EXPERTS EN PARTAGE

 

Programme européen de coopération territoriale, URBACT fêtait l’an dernier ses 15 ans d’existence. À cette occasion, la revue Urbanisme lui consacrait un numéro Hors-Série.

 

Depuis ses débuts, le programme URBACT a focalisé son intérêt sur les quartiers européens dits populaires, à l’image de ceux qui, en France, sont concernés par la politique de la Ville et la rénovation urbaine. Nombreux sont donc les sujets partagés par URBACT et l’ANRU. L’Agence assure d’ailleurs, sous la direction du Commissariat Général à l'Égalité des Territoires (CGET), le secrétariat d’URBACT en France. D’autres, bien évidemment, se sont attachés à cette démarche aussi originale dans son objet que dans ses dimensions. Ainsi, l’intérêt que la revue Urbanisme — véritable publication de référence créée en 1932 — porte à URBACT est ancien : dès 2004, le trimestriel consacrait un numéro hors-série au tout jeune programme communautaire. Les années passant, il a régulièrement fait écho dans ses pages à son développement progressif. Rien d’étonnant, dès lors à ce qu’il lui consacre un numéro spécial anniversaire à l’occasion de ses quinze ans.

 

QUESTIONS… ET RÉPONSES

Sur 84 pages, en versions française et anglaise, le hors-série fait la part belle à la parole des acteurs du programme, tout en multipliant les exemples concrets d’actions mises en oeuvre à travers toute l’Europe sous la houlette d’URBACT. Le retour sur la
dernière édition du Festival URBACT, à Lisbonne en septembre dernier, y tient donc une place de choix. Les près de 600 participants, venus de 224 villes et 32 pays, y témoignaient bien de l’ampleur et de la vitalité du programme. Le cas lisboète présenté par Paula Marques, adjointe au maire à l’Habitat et au Développement Local, permettait de mettre en lumière des enjeux communs à nombre de villes mais aussi de partager les bonnes pratiques mises en oeuvre par la municipalité tant en termes d’habitat que d’urbanisme. D’autres interventions d’élus ou techniciens européens sont venus compléter cette contribution, entrant en résonance avec elle ou ouvrant d’autres champs de préoccupation.

 

L'INTÉRÊT DU RÉSEAU

La notion de réseau est au coeur de la philosophie d’URBACT et du numéro spécial d’Urbanisme. Il lui consacre un chapitre entier « Histoires de réseaux », analysant une sélection de « 20 réseaux de conception d’actions thématiques » labellisés URBACT : mobilisation citoyenne à Baia Mare en Roumanie, revitalisation du centre-ville à Heerlen, Pays-Bas, sports et santé à Liepaja en Lettonie, etc. Au-delà, il en propose une intéressante forme de catégorisation avec les réseaux « conception d’actions », « mise en oeuvre », « transfert », que le programme soutient. Quel que soit leur champ d’action déterminé, le partage des connaissances
demeure évidemment, et par définition, un dénominateur commun fondamental. Il repose largement sur la capitalisation des
expériences menées et leur reproductibilité, deux préoccupations essentielles pour des acteurs réunis également par des questionnements communs d’actualité tels que : « S’adapter ou mourir, les villes face au numérique » ou « Modèles participatifs : qu’est-ce qui fonctionne ? ».

 

 

http://www.urbact.eu

 

© URBACT

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
2 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants