Agence

DOSSIER SPÉCIAL PIA / INTERNATS

Mag n°7

Avril 2017

Développer l’offre ultramarine

L’ANRU est opérateur de deux programmes du PIA consacrés aux internats, pour un montant cumulé de subvention de 366M€. Les efforts de développement de ces structures se dirigent aujourd’hui vers les territoires les moins bien dotés, et notamment l’Outre-mer. Les deux programmes du PIA relatifs aux internats concernent les internats d’excellence et les internats de la réussite pour tous. Le premier, initié en 2010, court jusqu’en 2024, et vise à créer ou réhabiliter lourdement 12 000 places d’internat. Le second, lancé en 2014 dans le cadre d’un appel à projet (qui lui aussi dure jusqu’en 2024) vise 650 places nouvelles. Ces deux programmes sont guidés par une seule politique. Renouvelée courant 2014, elle vise à permettre à des collégiens, lycéens et étudiants motivés et ne bénéficiant pas d’un environnement propice aux études – en priorité les filles, les élèves scolarisés ou résidants dans les quartiers prioritaires, les boursiers et ceux issus des PCS défavorisées — de poursuivre leur scolarité dans des conditions plus favorables. Cette politique met l’accent sur certains niveaux d’établissements — collèges, lycées professionnels, résidence de la réussite, afin de construire une continuité pédagogique du collège au post-bac — et les académies ayant les plus forts besoins, dont les territoires ultra marins. L’implantation d’internats y est encore trop faible, alors même que la demande est grande. De Saint-Pierre-et-Miquelon jusqu’en Guadeloupe, tous les acteurs des projets d’internats, depuis les services de l’État jusqu’aux maîtres d’ouvrage, se sont donc mobilisés pour faire évoluer la situation et répondre significativement à la demande. « Aujourd’hui, des projets de nouveaux internats sont sur les rails, explique Mathilde Gourbesville, chargée de mission Internats au sein du Pôle Investissement d’Avenir à l’ANRU, par exemple en Polynésie avec la signature le 9 mars de trois conventions concernant des internats cumulant 328 places. Des aides financières spécifiques ont également été mobilisées pour une assistance à maîtrise d’ouvrage, afin de définir la programmation d’internats en Guyane »

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
13 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
Articles suivants