Agglos

Novembre 2017

CONVENTIONS,
PREMIÈRES SIGNATURES !

Le NPNRU a franchi ces derniers mois un nouveau cap majeur, avec la signature des premières conventions de renouvellement urbain. La quasi totalité des protocoles de préfiguration sont, par ailleurs, déjà validés.

 

 

RENNES   MAUREPAS, LE BLOSNE, VILLEJEAN

INTERACTIONS MÉTROPOLITAINES

Une première étape de contractualisation du NPNRU de Rennes avait été franchie avec la signature du protocole de préfiguration en 2015. Le « protocole d'engagement pour le renouvellement des quartiers d'intérêt national et régional de Rennes Métropole » (Maurepas, le Blosne, Villejean), signé le 16 février 2017 lors d'une visite du Président de la République à Rennes, et la convention avec l'ensemble des partenaires actent désormais un soutien financier de l'ANRU. Au-delà d'interventions d'aménagement urbain, de requalifications d'espaces publics et d'équipements, le projet de Rennes mobilise un ensemble de dispositifs situés à l'articulation des politiques de l'habitat, des transports, du développement durable et du développement économique. Il met en oeuvre des leviers innovants qui interagissent les uns avec les autres à différentes échelles territoriales : diversification des statuts et des usages, démarche expérimentale du loyer unique, dispositif d'attribution spécifique dans le cadre de la Convention Intercommunale des Attributions. Pour cela, le projet s'appuie sur un partenariat solide avec les organismes Hlm, porteurs des investissements à hauteur de 50% du projet, soit 81 millions d'euros, sur leurs fonds propres. À l'horizon 2026, l'enjeu est d'avoir stoppé le phénomène de concentration de la pauvreté pour retrouver dans ces quartiers une certaine diversification dans l'accueil des ménages de la métropole. Conçu comme une condition du développement harmonieux de l'agglomération, le projet permettra à la fois d'accueillir de nouveaux habitants et de maintenir sur place des ménages aux revenus modestes dans des conditions équitables.

 

Photo : Quartier du Blosne, Rennes

© RENNES MÉTROPOLE

 

 

 

 

POITIERS  LES COURONNERIES

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

 

Atypique, le quartier des Couronneries l’est à plus d’un titre. Conçu comme un second centre-ville, il intègre dès l’origine, dans un environnement très paysagé, 30% de logements privés, les équipements publics d’une vie de quartier, un tissu économique important et diversifié. Or, voilà une dizaine d’années, des dégradations ont commencé à l’affecter. Mais, il est encore temps d'apporter des réponses adaptées : c'est le sens du projet développé au titre du NPNRU. L’accent est mis sur le renforcement des complémentarités avec Grand Poitiers. Dans ce but, des équipements publics à vocation intercommunale verront le jour, notamment dans la sphère culturelle. Par exemple, l’École européenne supérieure de l’image sera relocalisée dans le quartier ainsi qu'une antenne du conservatoire de rayonnement régional, ou encore le centre d’animation des Couronneries. Une Résidence Habitat Jeunes dernière génération sera aussi réalisée, remplaçant la résidence actuelle devenue obsolète. Côté habitat social, une Convention Intercommunale d’Attribution (CIA) qui fera suite à la convention existante depuis 2013, a été stipulée dans le cadre du NPNRU. Elle confortera la mixité sociale localement et à l’échelle du Grand Poitiers. Ce sont aussi près de 1 800 logements sociaux qui seront réhabilités dans le cadre de ce projet urbain. Des démolitions très ciblées — 45 logements en tout — permettront un nouveau maillage d’espaces publics, la promotion des circulations douces ou la pacification des grands axes de circulation.

 

© A. MONTAUFIER / VILLE DE POITIERS

 

 

VIERZON  SELLIER, LE COLOMBIER

ÇA VIENT DU COEUR

 

Issue d'un riche passé industriel, la deuxième ville du Cher souhaite aujourd'hui combattre la paupérisation de son centre-ville. Le nouveau programme de renouvellement urbain portera sur le coeur de ville, mais aussi sur plusieurs quartiers populaires, afin de poursuivre le travail engagé sur le nord de son territoire. Avec le premier programme de rénovation urbaine, les quartiers Sellier et du Colombier, deux quartiers de type grands ensembles, ont aujourd'hui retrouvé un cadre de vie apaisé et mieux doté en services. Les enjeux d'égalité des territoires sont au coeur de la démarche de Vierzon. Forts des travaux menés avec les partenaires pendant la préfiguration, les acteurs sont aujourd'hui tournés vers l'action. En étant l'une des premières villes à signer sa convention NPNRU en juin 2017, Vierzon s'est inscrite dans une dynamique de territoire et s'est dotée de nouveaux outils. Certaines des 23 opérations prévues sont d'ores et déjà lancées. La première consiste en la démolition d'un îlot désaffecté et largement insalubre situé en plein centre-ville, l'îlot Brunet-Rollinat, afin de réaliser une place paysagère. Des logements sociaux, des lieux de vie et de détente agrémenteront l'ensemble, qui ouvrira le coeur de ville sur les cours d'eau qui la traversent. Des actions en faveur des commerces et une OPAH compléteront la démarche. Ce type de démarche originale aux actions coordonnées devrait être au coeur des débats que souhaite organiser à Vierzon Nicolas Sansu, le maire, avant la fin de l'année. Les élus de villes confrontées à des problématiques analogues et porteurs du même type de projets y seront conviés.

 

 

 

 

PAU  SARAGOSSE

UN NOUVEAU SOUFFLE !

La deuxième convention pluriannuelle du NPNRU a été signée le 29 juin 2017 entre la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées, l'ANRU et ses partenaires. Elle marque le lancement d'un projet ambitieux chiffré à 127 M€ pour lequel François Bayrou, maire de Pau, souhaite « agir fort sur un temps court ». Le projet de renouvellement du quartier Saragosse permettra de transformer en profondeur l'image du quartier. Intégré au projet Pau 2030, le quartier bénéficie d'une localisation stratégique pour être un moteur du coeur d'agglomération. À travers un projet basé sur la trame urbaine existante, il s'agit de révéler les potentiels urbains, économiques et environnementaux du quartier. Le PRU propose d'intervenir sur l'attractivité résidentielle, la création d'un nouveau coeur de quartier conçu comme un lieu partagé par les habitants, l'aménagement d'espaces publics de qualité, la requalification des équipements publics... Le renouvellement urbain s'appuie également sur la volonté de faire de Saragosse le premier écoquartier de l'agglomération paloise. L'excellence environnementale constitue donc un enjeu fort dans sa valorisation. L'ensemble du projet urbain s'articule avec les actions sociales et économiques portées dans le Contrat de ville. Le défi majeur pour Saragosse est d'agir en intégrant au coeur du projet une politique de lien social. Elle se concrétisera d’ailleurs d’emblée par une forte mobilisation citoyenne afin que les habitants puissent être acteurs de la transformation à venir. En complément, le PIA « Ville durable et solidaire» a été utilisé comme levier d’accompagnement du PRU dans l'amélioration de la qualité de vie des habitants, et notamment des personnes âgées (voir magazine n° 8), en plaçant l'innovation sociale et environnementale au coeur du projet.

 

 

Photo : Opération de logements neufs Villa du Midi

© AGENCE FLINT / BÉARNAISE HABITAT

Participez !
Accédez au formulaire

L'essentiel

85protocles signées

25 validées en Comité d'engagement

5examinées en Réunions de Travail Partenariales (RTP)

1en cours d'élaboration

5conventions signées : Poitiers, Vierzon, Pau, Rennes, Chalons-en-Champagne

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants