Ailleurs

Mag n°5

Septembre 2016

BIJLMERMEER CROULE… SOUS LES DEMANDES !

Depuis près de 25 ans,le quartier de Bijlmermeer a fait l'objet d'une succession de projets de renouvellement.

 

Avant de devenir un des territoires urbains rénovés les plus vastes d’Europe, le quartier de Bijlmermeer, au sud-est d’Amsterdam, était le fruit d’un projet architectural novateur et idéaliste. Construit dans les années 70 et inspiré des thèses fonctionnalistes du Corbusier, il a concentré d’importants problèmes urbains et sociaux : enclavement et éloignement du centre-ville, déficit d’équipements, paupérisation.
En 1992, un programme de transformation de grande ampleur est lancé, suivi, trois ans plus tard, des premières démolitions. Plus de la moitié des 13 000 logements que compte Bijlmermeer vont ainsi disparaître d’un paysage jusqu’alors constitué d’imposantes barres. Des petits collectifs et des logements individuels aux façades colorées les remplaceront.
 

LA RÉCOMPENSE APRÈS DEUX DÉCENNIES
Sur vingt ans, les interventions reflètent les évolutions des politiques publiques néerlandaises en matière de renouvellement urbain. Au tout début, ce sont de nouveaux services et équipements qui ont été implantés en priorité. Puis, le mode de gestion du projet a changé, la concertation avec les habitants s’intensifiant notablement. L’accent est alors mis sur le logement. La nouvelle politique de l’habitat progressivement mise en place veut surtout favoriser la mixité sociale. Métamorphosé et redevenu attractif, Bijlmermeer croule aujourd’hui sous les demandes de logement.

 

 

©Iamsterdam

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
3 photo(s)
2 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
2 photo(s)
Articles suivants