Nous

Nemours

Mag n°1

Juin 2015

Adultes-relais, dialogue social au quotidien

©Ville de Nemours

 

Crée en 1999, le dispositif national « Adultes-Relais » est ancré depuis une dizaine d’années au Mont Saint-Martin. Depuis 2009, année de lancement du PRU, il est porté par la Ville. « L’action des adultes-relais répond au souci premier des élus : favoriser le dialogue entre services publics et usagers », explique Ali Kaddouri, en charge de la coordination du dispositif. Trois adultes-relais sont aujourd’hui engagés sur le quartier : ils oscillent entre visites de terrain et permanence à l’Espace-ville, sorte de maison du quartier. Leurs contrats sont limités à trois ans. Une manière pour la Ville d’adapter leurs missions à la réalité de la vie du quartier : « nos adultes-relais vont devoir composer avec la dernière phase du PRU, entre travaux et post travaux », confie Shahjahan Ghalib, directeur du développement urbain et social à la Ville. Le classement « prioritaire » du quartier lui assure des financements, dans le cadre du nouveau contrat de ville, que la municipalité espère pouvoir attribuer au dispositif pour le maintenir après l’achèvement du PRU. « Nous souhaitons pérenniser nos travaux autour des adultes-relais, afin de conforter le lien social que nous contribuons à construire », conclut Philippe Roux, maire-adjoint délégué au patrimoine bâti et à la rénovation urbaine.

 

Les adultes-relais nous expliquent leurs missions :

« Notre rôle est de faciliter les relations entre les habitants du Mont-Saint-Martin, mais aussi avec les services et partenaires sociaux et administratifs, nous sommes en quelque sorte des facilitateurs de vie. Tout ça en relation avec de nombreux partenaires comme la mission locale pour l’emploi avec notamment la priorité donnée aux jeunes du quartier pour les contrats d’insertion de l’Anru. Le trio multifonctions aide également les personnes parlant mal le français dans leurs démarches ou en les accompagnant lors de conseils de disciplines au collège à la demande des familles. On oriente, on informe… loin d’avoir toutes les solutions en main, on creuse pour leur apporter un maximum d’informations. Le contrat d’adulte-relais de 3 ans doit être un tremplin vers un autre métier. Ainsi, grâce au financement à hauteur de 80% par la ville, les adultes relais peuvent entamer une formation de leur choix ».

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
4 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
4 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
5 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
3 photo(s)
3 photo(s)
4 photo(s)
Articles suivants