Ici

Juin 2018

Meaux

Quartier Beauval

Beauval, à taille humaine

 

Entretien avec Jean-François Copé, maire de Meaux

 

Quelle était la situation initiale du quartier, avant que ne débute le projet de renouvellement urbain ?

Le quartier de Beauval, comme celui de la Pierre-Collinet, a été construit dans l’urgence à partir des années 1960 pour répondre à la pénurie de logements. Ces grands ensembles étaient le symbole du progrès et de la modernité impulsés par l’État et disposaient de tout le confort de l’époque : chauffage central, eau courante, salles de bain, WC intérieurs, ascenseurs. Plus de la moitié de la population vivaient dans ces nouveaux quartiers isolés du centre-ville. Les effets pervers n’ont pas tardé pas à faire leur apparition : détérioration rapide des équipements, ségrégation sociale, concentration de population dans des espaces restreints et non sécurisés, éloignement de nombre d’activités, taux de délinquance important. Face à cette situation, dès 1995, nous avons donc décidé de lancer un grand projet pour transformer ces quartiers.

 

Quels ont été les principaux axes du projet ?

Le premier axe majeur était de concevoir des espaces de vie à taille humaine. Nous voulions recréer des constructions agréables et adaptées aux besoins des habitants. Les tours tripodes de plus de vingt étages ont laissé place à des petits collectifs et maisons individuelles groupées avec l’introduction de logements privés en accession, en accession sociale ou en locatif libre pour favoriser la mixité. L’aide du Programme National de Rénovation Urbaine a été fondamentale dans la réalisation de ce projet. Les occupants des premières tours détruites ont investi les logements vacants du parc social existant. Par la suite, les relogements se sont faits dans les nouvelles constructions livrées en reconstitution de l’offre. L’autre but majeur de notre action était de repenser complètement le quartier autour de ses habitants et de créer du lien social. Nous avons d’abord remplacé une première tour par un espace vert, le parc Chenonceau, un hectare de verdure au milieu de Beauval. L’Espace Caravelle a quant à lui apporté une offre culturelle majeure.

 

Quelles perspectives se dessinent à présent pour Beauval ? Que reste-t-il à faire, dans le cadre du NPNRU ?

La poursuite de cette dynamique est primordiale. Notre ambition est d’achever la transformation du grand ensemble de Beauval dans les 10 ans à venir. Cela correspond à la démolition et reconstruction des 7 dernières tours tripodes et de leurs 1 190 logements. Le NPNRU constituera ainsi l’ultime intervention de l’ANRU à Meaux. La méthode de travail reste exactement la même. Le savoir-faire local est éprouvé en matière de rénovation urbaine et des équipes opérationnelles sont à pied d’œuvre pour la Ville et chez tous ses partenaires, notamment les bailleurs sociaux.

La poursuite du renouvellement urbain a pour objectif la réunification définitive de toute la ville et le développement de liens entre tous les Meldois. Pierre par pierre, tous les quartiers changent de visage pour redonner à chacun, et notamment aux plus jeunes, une égale chance de réussir. Nous sommes très attentifs à ce que chacun puisse s’épanouir et préparer ses projets de vie dans un cadre agréable et sûr.

 

Comment les habitants sont-ils associés à ce projet ?

La concertation avec tous les habitants et le suivi personnalisé de chacun sont au cœur de notre méthode. Rien ne se fait à Meaux sans en parler avant, pendant et après, avec les Meldoises et les Meldois ! Pour associer les habitants à ces changements, nous utilisons de nombreux outils : réunions, visites de terrain, permanences ou consultations.

Pour vous donner un exemple très concret, le quartier Beauval est divisé en trois secteurs géographiques séparés par les principaux axes de circulation. Ils ont été  désignés dans les années 1960 par des lettres A, B et C. La question de les renommer s’est posée avec la rénovation. Comme la plupart des habitants de Beauval ont exprimé leur attachement à ces noms de secteurs, nous avons décidé de les conserver.

 

 

Légende photo 1 : Place Colbert

© STÉPHANE VALLÉE

zoom

L’Espace Caravelle, tout-en-un culturel

L’espace Caravelle, c’est le tout-en-un culturel de Beauval. Depuis 2007, cet équipement exceptionnel de 2 500 m² permet de proposer une offre culturelle complète à ce quartier de Meaux qui n’en possédait pas. Son attractivité en dépasse maintenant largement les limites. Sa salle de spectacle d’une capacité de 200 places permet une programmation de grande qualité, allant des concerts du Conservatoire au jazz, en passant par la venue de Magyd Cherfi récemment. Cette programmation variée attire l’ensemble de la population de Meaux et de l’agglomération. Au-delà d’une offre « classique », la médiathèque accueille des conférences, des spectacles de contes, ou bien encore des expositions. Des cours de différentes danses, des ateliers artistiques y sont également proposés. Enfin, l’offre d’initiation à la création d’images de synthèse qui y prend place est unique en France.

 

 

©Ville de Meaux

Participez !
Accédez au formulaire

L'essentiel

2004signature de la convention

25000habitants

270millions d'euros d'investissement global

68millions d'investissement de l'ANRU

1700logements démolis

1700logements construits

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
5 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
5 photo(s)
3 photo(s)
4 photo(s)
5 photo(s)
6 photo(s)
1 photo(s)
2 photo(s)
3 photo(s)
3 photo(s)
4 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
1 photo(s)
Articles suivants