SPÉCIAL CO-INVESTISSEMENT

Mag n°12

Décembre 2018

" Une immense chance pour Lille sud "

ITW

MARTINE AUBRY, MAIRE DE LILLE, VICE-PRÉSIDENTE DE LA MÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLE

 

 

Qu’est-ce qu’un centre commercial métropolitain comme Lillenium peut apporter à Lille Sud et à son renouvellement urbain ?

Lillenium est une immense chance et une belle ambition pour Lille Sud, un élément majeur qui accélère et complète la métamorphose du quartier en matière d’habitat et d’équipements publics. C’est un très beau projet, de grande qualité. C’est d’abord une magnifique conception par Rudy Ricciotti, qui donne un signal architectural fort dès l’entrée du quartier. L’ensemble de la réalisation a été pensée pour adopter les meilleures pratiques environnementales possibles : un bâtiment économe en énergie et qui privilégie la lumière naturelle, l’usage de matériaux recyclés, des toitures végétalisées… Le projet a d’ailleurs reçu la meilleure certification en la matière.
Ensuite, nous sommes très fiers du contenu du projet en tant que tel. Vicity a opté pour une mixité des programmes (hypermarché, hôtel, bureaux, cellules commerciales…) qui répond à plusieurs besoins du quartier. L’installation d’une Cité des enfants, un lieu unique, ludique et pédagogique sur le modèle de la Cité des sciences et de l’industrie parisienne, constitue par ailleurs une innovation d’envergure. En cela, Lillenium n’est pas un centre commercial comme les autres, c’est aussi un lieu d’échanges et d’animations.

 

Quels sont les effets attendus de Lillenium en termes de développement économique et d’emploi ? Lille Sud en sera-t-il le premier bénéficiaire ?

Lille Sud ne peut que bénéficier de retombées positives de la part de Lillenium. Il faut souligner que les habitants se félicitent de voir de nouvelles activités économiques s’implanter à Lille Sud, en complément des activités existantes, et sont donc impatients de voir le centre ouvrir ses portes. Lillenium sera incontestablement un vecteur d’attractivité pour Lille Sud, un lieu de destination pas seulement pour les habitants du quartier et ceux voisins, mais aussi pour de nombreux métropolitains. En cela, Lillenium est un gage de vitalité, un générateur de flux. Bien connecté aux transports publics, il contribuera à ouvrir davantage le quartier sur la ville, à favoriser la mixité et à accroître son rayonnement et son attractivité. Au sujet de l’emploi, l’impact est majeur puisque Lillenium représente pas moins de 900 emplois, sans compter ceux générés par les travaux du chantier : environ 230 pour l’hypermarché, 450 pour la restauration et les boutiques, 20 pour l’hôtel, 200 pour les bureaux. La Ville et Vicity ont signé une charte d’engagements destinée à garantir la qualité de ces emplois. C’est une formidable opportunité et nous entendons bien en faire profiter d’abord les habitants du quartier, notamment via la Maison Lillenium, une maison du projet d’un type innovant. On peut venir y découvrir le projet mais aussi y déposer un CV et échanger avec un conseiller de la Maison de l’emploi. Des circuits courts y sont régulièrement organisés sur les métiers de la construction, de la vente et du commerce. Un incubateur favorisant l’émergence d’activités commerciales et artisanales doit également venir y prendre place.

 

Le Fonds de co-investissement ANRU est intervenu comme co-investisseur aux côtés d’acteurs privés. Comment avez-vous perçu ce partenariat opérationnel et le nouveau rôle joué par l’ANRU ?

En intervenant à hauteur de plus de 20% des fonds propres, l’ANRU se positionne comme un investisseur de poids de Lillenium. Il est vrai que cette opération fait sortir l’Agence de ses interventions plus classiques sur l’habitat et les équipements publics. Mais je trouve que l’ANRU a parfaitement sa place dans le tour de table de Lillenium, aux côtés d’investisseurs privés que sont Vicity et la Foncière de l’Erable. L’ANRU et la Caisse des Dépôts interviennent au titre d’investisseurs, la première agissant dans le cadre des fonds du Programme d’Investissements d’Avenir. Ils entrent ainsi au capital de Lillenium et en deviennent actionnaires. Les investissements de l’ANRU, ainsi que ceux de la Caisse des Dépôts, ont été décisifs. Ils ont facilité l’emprunt bancaire et permis le montage financier de l’opération.

 

© A. GADEAU / DIC 

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
Articles suivants