SPÉCIAL CO-INVESTISSEMENT

Mag n°12

Décembre 2018

" Une dynamique de quartier "

ITW

NATACHA BOUCHARD, MAIRE DE CALAIS

 

 

Pourquoi le choix d’implantation d’une résidence services séniors dans ce secteur en renouvellement urbain des Fontinettes ?

Depuis 2010, avec le soutien de l’ANRU et du Conseil Régional des Hauts-de-France, la Ville de Calais a engagé une démarche ambitieuse aux fins d’assurer la reconquête des friches urbaines qui constituent d’importantes surfaces disponibles à proximité immédiate du centre-ville. Eu égard à leur localisation, elles constituent un choix stratégique offrant un accès direct aux commerces, aux différents modes de transport, à l’offre de services et aux infrastructures culturelles. Du fait des rénovations effectuées et, par conséquent, de la qualité du cadre urbain, ce quartier offre aux résidents un confort de vie. Enfin, cette opération permet non seulement de développer une offre de logements diversifiée et qualitative mais également de répondre à un déficit en matière de résidences services destinées aux séniors.

 

Quels sont, par-delà le service offert aux populations, les impacts économiques attendus, notamment en termes d’emploi ?

L’arrivée de la résidence services séniors « Le Fil de Soie » générera la création de 15 équivalents temps plein (E.T.P), car la présence du personnel y sera assurée 24 heures sur 24. Au-delà du fonctionnement interne, l’arrivée de plus de 150 nouveaux habitants dans le quartier va induire de nouveaux besoins, et notamment un renfort de l’activité commerciale et de services – en particulier d’ordre médical et paramédical – du secteur des Fontinettes. Par ailleurs, du fait de la construction au niveau des îlots des Tullistes d’appartements en accession sociale et de maisons en accession libre, c’est une dynamique globale qui est enclenchée dans le quartier, car cette opération permettra l’arrivée d’autres habitants, notamment des familles.

 

Que représente pour vous dans cette opération l’apport du Fonds de co-investissement ANRU ?

Il s’agit d’un projet de près de 15 millions d’euros auquel l’ANRU et la Caisse des Dépôts concourent à hauteur de 49 %. Cet apport a pour effet d’assurer la sécurité financière et la faisabilité de l’opération. D’autre part, de ce soutien de l’ANRU découle également une valorisation du projet de rénovation urbaine mené au titre du Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés et des efforts consentis par l’ensemble des partenaires par le biais de co-investissements dans le cadre d’opérations réalisées en faveur d’un programme permettant de varier l’offre de logements et de services. Enfin, cet appui induit un effet levier en termes d’attractivité du quartier, car il permet d’engager la poursuite des projets avec d’autres opérations.

 

 

© DR / VILLE DE CALAIS

Publiez un nouveau commentaire


Aucun commentaire

Dans la même rubrique

1 photo(s)
Articles suivants